Sélectionner une page

MATHIEU RENAULT

Mathieu Renault est né à Angers en 1982. Formé aux métiers du livre à Paris où il fait à l’occasion quelques fresques sur les murs métropolitains, c’est véritablement au cours de ses voyages en Amérique latine qu’il se forme à la création plastique. Mathieu Renault arrache et travaille les affiches lacérées depuis cinq ans.

Il ne s’agit pas de collages, compositions de papiers collés, mais bien de creuser en aveugle dans l’épaisseur de ce qui s’est accumulé dans la rue, sur les murs, à la recherche de ce qui est caché, du sens qu’on découvre « par accident » ou déjà mis à vif dans la rue par un passant.

« Le besoin d’arracher ses peaux à la ville relève aussi de la même impulsion que celle qui nous fait ramasser et garder au creux de la main le plus beau galet de notre promenade le long de la mer. L’arrachage est une tentative de décryptage esthétique du palimpseste d’une société, de cette réécriture quotidienne que se propose un ensemble d’individus en mouvement et qui est d’une nécessité absolue s’ils souhaitent rester en mouvement. L’arrachage et le « lacérage » d’affiches doivent permettre de lire à travers ces accumulations d’écrits, de symboles, de sens et de couleurs. Les accidents, les trous et les déchirures constituent l’alphabet urbain et poétique nécessaire. En mêlant la concrétion sociale et physique de l’accumulation d’affiches à mes propres sujets et personnages, entre les lignes intimes de chacune de ces figures, à travers les strates aléatoires depapier, je procède à une identification de ce que nous sommes ou imaginons être, en quête de ce qui pourrait être une identité secrète, poétique et collective.»

Portrait-Mathieu-Renault